Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 03:58
Repost 0
Published by Oblat - dans Oblature
commenter cet article
8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 18:30

 

     
ABBAYE SAINT-BENOÎT-DU-LA



M
atthew Farfan

"Dans une civilisation de plus en plus mobile, bruyante et à la voix sonore, les zones de silence deviennent une nécessité vitale. Plus que jamais, les monastères sont appelés à demeurer des lieux de prédilection de paix et d'intériorité. Ne laissez jamais les pressions internes ou externes porter atteinte à vos traditions et vos moyens de recueillement. Efforcez-vous plutôt d'éduquer vos hôtes et vos retraitants à la vertu du silence. Aimez votre séparation du monde tout à fait comparable au désert biblique. Paradoxalement, ce désert n'est pas le vide. C'est là que le Seigneur parle à votre cœur et vous associe étroitement à son œuvre de Sauveur." 
                               Pape Jean-Paul II, 1980

                                     
                                   
Un édifice imposant domine la rive ouest du lac Memphrémagog près du village d'Austin, le monastère bénédictin de Saint-Benoît-du-Lac. Visible de l'autre côté du lac, l'abbaye de Saint-Benoît rappelle un château français. Avec ses tourelles, son toit de cuivre verdi et ses murs en pierre, elle se dresse de manière impressionnante au-dessus des vertes collines qui ondulent doucement vers le lac. Le mont Owl's Head se dessine majestueusement au loin. Les moines n'auraient pu choisir un emplacement plus saisissant!
                   St-Benoît-du-Lac (Photo: Matthew Farfan)


PERSÉVÉRANCE


L'histoire de Saint-Benoît-du-Lac repose sur la persévérance. Le monastère date de 1912 alors qu'une poignée de moines français exilés arrivèrent au Canada en provenance de la Belgique. Leur abbé fondateur, Dom Paul Vannier, avait trouvé un endroit magnifique dans les Cantons-de-l'Est. Avec la bénédiction de l'évêque de Sherbrooke, il acheta une vieille ferme sur les bords du lac Memphrémagog. Curieusement, l'endroit élu se trouvait sur le site même choisi par le pionnier Quaker du Canton de Bolton, Nicholas Austin, 120 ans auparavant. Les grands hommes se ressemblent!

Au cours des premières années, la minuscule communauté monastique rencontra beaucoup de difficultés. La pauvreté, l'isolement et le dur labeur sapa ses forces à plus d'une reprise. Et pour aggraver encore la situation, Dom Vannier se noya lors un accident de bateau. À un moment donné, le monastère (une modeste "cella") qui occupait une simple maison de ferme fut menacé de fermeture. Lorsque deux moines canadiens se rendirent en Europe pour demander du support, le groupe reçut un répit.

       Vue depuis l'abbaye.
    (Photo : Matthew Farfan)


QUIÉTUDE

D
ans les années qui suivirent, la situation s'améliora et la communauté commença à croître. En 1935, Saint-Benoît reçut le statut de monastère autonome. À cette époque, Saint-Benoît était devenu un simple édifice en bois de trois étages; en 1938, les moines décidèrent de construire un monastère plus solide et plus imposant. Ils s'adjoignirent l'aide d'un architecte français bénédictin, Dom Paul Bellot. Le nouveau monastère fut inauguré en 1941. En 1952, Saint-Benoît devint une abbaye. Depuis, plusieurs annexes se sont greffées au monastère, entre autres une hôtellerie pour les visiteurs; suivit en 1994, une magnifique nouvelle église.


Aujourd'hui, Saint-Benoît-du-Lac est reconnue non seulement pour son architecture impressionnante et son environnement spectaculaire, mais aussi comme un lieu de répit pour les pèlerins de partout dans le monde. Les visiteurs peuvent s'y rendre pour la journée ou, avec une réservation, y passer la nuit dans une des deux hôtelleries de l'abbaye, qui peuvent accueillir jusqu'à 50 hommes et 15 femmes. Réflexion, prière et quiétude y sont la règle.

                                       
                          Intérieur de la nouvelle église abbatiale.
                         (Photo : Matthew Farfan)

TOURISME

Saint-Benoît constitue un site touristique majeur; il attire entre 100 000 et 200 000 visiteurs par année, selon Dom Jacques Bolduc. Dom Bolduc, Père cellérier, est responsable des questions administratives. Il déclare que l'abbaye constitue un attrait énorme pour l'industrie touristique dans la région. Il évalue 1 000 à 2 000 par semaine le nombre de personnes qui visitent l'endroit en haute saison estivale. Certaines personnes demeurent dans les hôtelleries, dit-il, mais plusieurs viennent seulement pour assister aux messes qui sont célébrées à 11 h tous les jours et chantées en grégorien dans l'église, qui compte 500 places habituellement toutes occupées les dimanches. D'autres visiteurs viennent goûter le fameux fromage Saint-Benoît, fait par les moines à l'abbaye même. D'autres viennent pour le cidre de pommes, tiré des pommes cueillies dans les vergers monastiques. Une boutique offre fièrement toute une gamme de produits ainsi que des enregistrements musicaux, des livres et des articles religieux.

Par miracle, l'abbaye réussit à préserver sa vocation première de méditation et de prière, tout en accueillant beaucoup de gens. Cela vient en partie du fait que certains secteurs sont ouverts au public alors que d'autres sont strictement inaccessibles. La population de Saint-Benoît-du-Lac varie entre cinquante et soixante citoyens selon le nombre d'aspirants en cours de noviciat. Les moines partagent leur temps entre leurs devoirs religieux et leurs tâches agricoles, explique Dom Bolduc.


MUNICIPALITÉ PARTICULIÈRE


Saint-Benoît-du-Lac présente une particularité curieuse. L'abbaye ainsi que ses 225 ha. (560 acres) de terre constitue une entité municipale par elle-même, une sorte de Cité du Vatican en miniature. "En effet, c'est exact," s'exclame en riant un représentant de la Fédération québécoise des municipalités (FQM). "C'est certainement la seule que nous connaissons dans la province!"

Dom Bolduc plaisante avec son collègue Dom Langlois. Agé de 74 ans, Dom Bolduc demeure à St-Benoît depuis 53 ans. (Photo : Matthew Farfan)

Sculptée dans la municipalité d'Austin en 1939, Saint-Benoît fut créée en partie parce qu'Austin, également sculptée dans Bolton-Est l'année précédente, craignait devoir fournir les services habituels (eau, électricité, etc.) aux moines qui, légalement, n'étaient pas tenus de payer de taxes municipales. Les gens d'Austin et les moines s'entendirent que ce serait dans le meilleur intérêt de tous que le monastère forme sa propre municipalité. Dom Bolduc rapporte que ce genre de situation était rare au Québec à cette époque mais non inconnu. Il existait bien d'autres institutions qui constituaient un municipalité dont un hôpital à Québec.

Aujourd'hui, Saint-Benoît conserve encore son autonomie. Dom Bolduc remplit le rôle de maire-suppléant et assiste régulièrement aux réunions de la MRC Memphrémagog. Cependant, Saint-Benoît renonce à l'organisation municipale traditionnelle et est administrée par une corporation composée de moines bénédictins.
                                   St-Benoît en 1913 : une simple ferme.
                                          (Photo : St-Benoît-du-Lac)

Quand on lui demande si les moines s'inquiètent des fusions municipales forcées par le gouvernement, Dom Bolduc explique que, depuis sa création, la petite enclave a rarement, si jamais demandé, quoi que ce soit à la province. "En 1958, nous avons été les premiers à construire une usine de traitement des eaux. Nous avons procédé ainsi car, à cause de notre fromagerie, nous ne voulions pas causer de la pollution. Non, nous ne sommes pas inquiets. Nous ne demandons rien, alors on nous laisse tranquilles," lance-t-il.



TOUR ST-BENOÎT


Pourtout renseignement, les visiteurs peuvent joindre Saint-Benoît-du-Lac par téléphone au (819) 843-4080, par télécopieur au (819) 868-1861 ou par courriel à
abbaye@st-benoit-du-lac.com. Les gens qui veulent demeurer dans l'hôtellerie pour hommes doivent réserver par téléphone. Pour réserver à l'hôtellerie des femmes, Villa Saint-Scholastique, téléphonez au (819) 843-2340. Vous pouvez visiter le site Web de l'Abbaye Saint-Benoît-du-Lac à http://www.st-benoit-du-lac.com


                             La tour St-Benoît. (Photo : Matthew Farfan)

Vidéo de l'Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac

 

Repost 0
Published by Oblat_sbl@hotmail.com - dans Oblature
commenter cet article
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 18:25

 

 

 


A
bbaye De
  Saint Benoît-Du-Lac

Québec, Canada.


h
ttp://www.st-benoit-du-lac.com/

 

 LOblature bénédictine permet de s’unir d’une manière plus intime et plus durable à la famille monastique par un lien tout spirituel.

 

 Grâce à une structure de vie évangélique, les Oblats peuvent plus facilement – pour reprendre les termes de Saint Benoît - « chercher Dieu vraiment », lui être plus unis et ainsi plus rayonner leur foi par :

 

-         une communion à la vie spirituelle de l’Abbaye, - une suite de réflexions pour la conduite de la vie : la Règle de Saint Benoît,

 

-         une participation à la vie liturgique : communion à la prière de l’Église célébrée au Monastère, ou, à défaut, récitation d’une partie de l’Office Divin en privée;

 

-        un apprentissage de la prière personnelle : l’oraison, 
  qui fera découvrir les chemins de l’intériorité;

 

-         un approfondissement de la foi par les lectures
  spirituelles : la lectio divina.

 


L
a Règle de Saint Benoît et les Oblats

 

  « La règle de Saint Benoît est une sagesse chrétienne qui déborde les frontières entre moines et séculiers, clercs et laïcs, hommes et femmes»


  L
a Règle de Saint Benoît, bien qu’ayant été écrite pour des moines vivant à une époque fort éloignée de la nôtre, fournit aux oblats un chemin de vie intérieure et, s’ils savent la lire avec attention et sans préjugés, de précieux principes de doctrine sociale chrétienne.

 

  Vivre dans le monde en observant la Règle de Saint Benoît? Pourquoi pas si l’on se met dans » l’esprit d’écoute accueillante qui reçoit la parole sacrée » Les points fondamentaux de la Règle de Saint Benoît sont : l’écoute, premier mot du prologue de la Règle :

« Écoute mon fils les préceptes du Maître…»;

l’obéissance, le silence, l’humilité.

 

Le Statut des Oblats

 

  LOblature bénédictine implique le rattachement personnel à une abbaye déterminée, pour un partage de vie spirituelle à la lumière de la Règle de Saint Benoît. Ce rattachement se concrétise par des journées ou des séjours fréquents, selon les possibilités de chacun, à l’hôtellerie du monastère, avec participation à la liturgie monastique, au silence et au recueillement des moines.

 

  LOblature n’est pas un tiers-ordre, elle ne constitue pas un groupe autonome ayant ses activités propres, ni une fraternité distincte de la communauté monastique. Mais comme il est souhaitable que les oblats du monastère se connaissent entre eux et tissent des liens fraternels, des rencontres sont organisés à l’abbaye, leur permettant ainsi de se retrouver, voire de rencontrer les moines ou les oblats d’autres monastères, s’ils le désirent. Les journées en question comportent toujours un enseignement et un temps de silence et de prière personnelle. Afin, comme le dit Saint Benoît, qu’en toutes choses Dieu soit glorifié…

 

  Si vous désirez une information plus complète, vous pouvez adresse votre demande par courrier ou courriel à :

 

Dom  Raymond  Carette,  Maître des Oblats


oblaturesbl@yahoo.ca
 

 

  Un certain nombre d’ouvrages traitant de la vie monastique, de la Règle de Saint Benoît et de l’Oblature, sont en vente au magasin de l’Abbaye.  

 



Repost 0
Published by Oblat_sbl@hotmail.com - dans Oblature
commenter cet article

Présentation

  • : Oblature de l'Abbaye de Saint Benoît-du-Lac
  • Oblature de l'Abbaye de Saint Benoît-du-Lac
  • : Définir l'oblature bénédictine. celle-ci désigne le regroupement d'un groupe d'oblats et oblates à un monastère particulier. C'est ainsi que l'on parle de l'oblature de Saint-Benoît-du-Lac.
  • Contact

Rechercher