Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 00:50

Article de Claude Jasmin qui fait la part des choses.

Toutes les soutanes dans le même sac?

 

Claude Jasmin, écrivain

  

 L'auteur, Claude Jasmin

Photothèque La Presse David Boily

 

 Les curés, les «frères», tous les ensoutanés de jadis : des pervers sexuels, pédophiles dangereux? Bon, bon. Ça suffit les zélotes du fondamentaliste athéiste, chers anticléricalistes aveuglés, acharnés, repos! La vérité : collectivement nous devons manifester aux enseignants de jadis une immense reconnaissance. En toute justice, sans aucune honte.

 

 Officiellement on dit qu'il y a eu 7% de pédophiles, donc, il y a eu 93% de prêtres et de religieux enseignants qui se sont dévoués généreusement à ce vaste ouvrage pédagogique, mal payés, sans vrai prestige le plus souvent. Certes avec plus ou moins de talent pédagogique. Ces innombrables vaillantes troupes d'hommes en soutanes sont, ces temps-ci, collectivement salies par ce malheureux 7%. Le temps est donc venu de stopper la diffamation généralisée des enseignants religieux, une entreprise malveillante, un ouvrage maléfique, entretenu par certains laïcistes fanatiques.

 Hélas, nous sommes nombreux à nous taire, intimidés par la mode du jour : le vice répandu partout. Allons. Plein de Québécois se taisent peureusement face à ce déferlement, à cette infâme généralisation.

 

 Ce «tous les curés dans le même odieux sac»  accable des gens âgés ayant consacré une vie en dévouement. Toute une existence à enseigner aux enfants du peuple Québécois, sans aucune discrimination. Je souhaite entendre, lire quelques témoignages de reconnaissance désormais. Innombrables sont ces anciens gamins qui ont une dette d'honneur envers des religieux enseignants, dont des pédagogues absolument merveilleux. Il faut les nommer. En toute justice. Il faudrait pour chaque mille dollars arrachés à une congrégation accusée, verser «neuf fois» cette somme, cela  correspondrait en toute équité à ce 7% de vicelards versus ce 93% d'intègres religieux.

 

 Pour ma par je dis merci aux dévoués Clercs de Saint-Viateur de ma «petite école», rue De Gaspé dans Villeray (frère Foisy, frère Carpentier, salut !); comme je dis «grand merci» aux Sulpiciens du collège Grasset (Père Amyot, père Legault, salut !) à Ahuntsic. J'invite mes compatriotes à ne plus se taire face à l'actuelle mode de déclamer : «Tous les ensoutanés furent d'horribles vicieux!» Malgré notre très vive solidarité et sympathie aux malheureuses victimes du 7%, proclamons que ce 93% du clergé enseignant formait une aide indispensable pour nous tous, écoliers des masses laborieuses. Osons nous lever pour les en remercier chaleureusement.

Claude Jasmin, écrivain

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Oblat_sbl@hotmail.com - dans Sélecteur Principal
commenter cet article

commentaires

M. 29/10/2011 16:40


Merci d'écrire ouvertement ce que nous pensons tout bas!


Pierre Dulude 19/12/2010 14:17


Merci,

de nous retransmettre cet article de Claude Jasmin.

Et....il est encore très à point aujourd'hui.

Union de prière,

Pierre
OSB ( Oblat)


Présentation

  • : Oblature de l'Abbaye de Saint Benoît-du-Lac
  • Oblature de l'Abbaye de Saint Benoît-du-Lac
  • : Définir l'oblature bénédictine. celle-ci désigne le regroupement d'un groupe d'oblats et oblates à un monastère particulier. C'est ainsi que l'on parle de l'oblature de Saint-Benoît-du-Lac.
  • Contact

Rechercher