Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 17:09


 Chemid'intériorité 


                      
         
                      

 Le bénédictin Laurence Freeman  

 

  Méditation chrétienne du Québec compte déjà dix ans d'existence. Elle regroupe des personnes qui partagent un même attrait pour l'intériorité. Dans un monde souvent marqué par l'agitation et la superficialité, où l'argent et la consommation ont droit de cité et sont l'indice, pour certains, de bonheur facile, Méditation chrétienne du Québec invite plutôt au pélerinage intérieur, là où le coeur s'éveille à l'essentiel. C'est la chance de découvrir la vérité profonde de la vie, de s'ouvrir au centre de son être à cette présence capable de combler la quête de bonheur et de révéler notre véritable identité:«Tu nous as faits pour toi, Seigneur, et notre coeur est inquiet tant qu'il ne repose pas en toi»

(Saint Augustin).

 

 

 Un maître spirituel  

  Il y a déjà dix ans que des personnes ont voulu partager à d'autres chercheurs de Dieu, au coeur de la tradition chrétienne, l'héritage reçu du Père John Main, moine bénédiction, décédé trop jeune en 1982, à Montréal. Avec Thomas Merton, Bede Griffiths, Mère Teresa et Jean Vanier, le Père John Main est considéré comme l'un des maîtres spirituels les plus importants du XXe siècle. Malgré son court passage au Canada de 1977 à 1982, il a marqué de son empreinte des centaines de personnes. Son influence s'y fait sentir encore aujourd'hui. Grâce à lui, à son enseignement encore bien vivant, des laïcs toujours plus nombreux découvrent un chemin de prière contemplative. 

 
    Depuis la disparition prématurée de Père John  Main, le Père Laurence Freeman, o.s.b., a pris la relève. La semence jetée en terre a produit un grand arbre. Il existe maintenant plus de 20 centres de méditation à travers le monde, fréquentés et animés en grande partie par des laïcs. Un vaste réseau de 1000 groupes de méditation, répartis dans plus de 35 pays, constitue une véritable communauté mondiale de la méditation chrétienne qui puise toujours son inspiration dans l'enseignement du Père John Main, ce maître de prière. 

 

 

 

 Au coeur de la tradition chrétienne  

 

 

  La méditation, telle qu'enseignée par le Père John Main, s'inscrit dans une longue tradition remontant aux premiers siècles du christianisme, jusqu'aux moines du désert, Il a puisé son inspiration première chez jean Cassien, un moine du IVe siècle, qui a exercé une influence considérable sur la vie monastique en Occident et de façon particulière sur saint Benoît. La pratique de la méditation chrétienne, telle que transmise par le Père John Main, met l'accent sur la reprise intérieure d'un mot sacré (le mot-prière qu'il recommande est MARANATHA, c'est-à-dire: «Viens, Seigneur Jésus»), par-delà toute pensée, sentiment ou image de Dieu. Plus qu'une technique, cette prière très dépouillée veut favoriser la prière du pauvre dont le coeur s'ouvre, dans sa pauvreté, au travail de l'amour de Dieu au plus intime.

 

 
    Par sa redécouverte et son actualisation de la prière contemplative, au coeur de la tradition chrétienne, le Père John Maine a eu un apport considérable. Il a le souci constant de mettre à la portée des laïcs de ce temps, si assoiffés d'une expérience spirituelle, un chemin de prière contemplative. Pour lui, «l'ouverture de notre coeur à la prière contemplative est aussi naturelle que l'éclosion d'une fleur. Pour qu'Une fleur s'ouvre et s'épanouisse, il faut seulement lui permettre d'être.»
 
    Il n'a cessé de partager cette intime conviction qu'après la réforme biblique, liturgique et catèchétique, l'Église, à la fin du XXe siècle, avait un urgent besoin de renouveau d'une prière contemplative. Par sa propre vie et son enseignement, le PèreJohn Main s'y est employé et a contribué à sa manière à la vitalité de l'Église. Grâce à lui, un trésor de la tradition spirituelle chrétienne, trop longtemps méconnu, a été mis en évidence. Depuis sa disparition, bien des personnes, renouvelées en profondeur par cette prière contemplative, ne cessent de partager ce qui leur a été donné un jour avec tant d'amour.

 

 

 Dans le monde francophone  


      À partir de 1960, Michelle Dubuc, une méditante de longue date, a senti dans son coeur l'appel à diffuser dans le monde francophone l'enseignement du Père John Maine,. Grâce à son initiative, il y a eu, depuis dix ans, traduction de divers documents, livres ou cassettes pour que la richesse de cet enseignement soit connu aussi d'un public francophone. Périodiquement, conférences ou retraites permettent de découvrir aussi cet enseignement de la méditation chrétienne. De plus, les personnes intéressées peuvent se joindre à un groupe de méditaion qui existe en quelques régions.

    Actuellement, Méditation chrétienne du Québec compte plus d'une quinzaine de groupes. Au secrétariat, une liste des groupes est disponible. Selon l'intérêt manifesté, des sessions d'initiation à la méditation chrétienne peuvent être organisées. Méditation chrétienne du Québec a obtenu sa reconnaissance légale en 1996 et possède un petit secrétariat sur le plateau Mont-Royal à Montréal, mais il n'y a pas de permanence à temps plein, Un bulletin d'information et de réflexion est publié deux fois par année. Méditation chrétienne du Québec fait partir de la Communauté mondiale de la méditation chrétienne qui a son secrétariat à Londres.

   Pour toute information: 


Méditation chrétienne du Québec


7400, boul. St.Laurent, suite 526 

 Montréal QC. 

Canada, H2R 2Y1  

   
Couriel:
medchre@bellnet.ca

  

 

 LA MÉDITATION CHRÉTIENNE 

selon l'approche de
John Main  
 
par Thomas Ryan, c.s.p. 

 

 



TraductioRobert Prud'homme /
illustrations Marielle Tardif  

 

  La méditation est le moyen le plus courant qu'ont employé, au cours de l'histoire, les gens à la recherche de Dieu dans leur quête pour dépasser les apparences superficielles et vraiment prendre contact avec l'Ultime Réalité. La méditation n'est pas un exercice intellectuel ayant pour but de maîtriser certains concepts à propos de Dieu. Son but n'est ni d'acquérir ni d'approfondir des connaissances spéculatives sur Dieu ou la Révélation. Plutôt que de chercher à connaître des choses à propos de Dieu par le moyen de mots, de pensées et d'images, le méditant ou la méditante cherche à vivre directement une expérience de Dieu à l'intérieur d'une foi aimante. 



La foi chrétienne en la présence de Dieu
qui nous habite


  Dans le Nouveau Testament, à l'Évangile de Jean, Jésus parle de la présence de Dieu qui nous habite: « Et je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet pour être avec vous à jamais, l'Esprit de Vérité (...) Vous, vous le connaissez parce qu'il demeure avec vous et qu'il est en vous » (Jn 14,16-17). Et plus loin : « Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon père l'aimera et nous viendrons à lui et nous ferons chez lui notre demeure. » (14,23) L'invitation que nous fait Jésus est d'habiter en lui, et la promesse qu'il nous fait est qu'il habitera en nous. (Jn 15,4) Les Épîtres de Paul aussi font référence au « mystère du Christ », « ce mystère resté caché depuis des siècles et des générations », qui est « le Christ en vous » (Col 1,26-27).  

 

 

 Accéder à la présence divine en nous   

 

  Le type de prière, que nous appelons ici méditation, vient de la conviction qu'en plus de l'intelligence et de l'imagination qui sont des moyens courants pour entrer en contact avec Dieu, nous avons ce que la tradition chrétienne appelle « le coeur mystique ». C'est par ce moyen qu'il est possible de se sensibiliser à la présence divine en nous, d'approcher l'être de Dieu, quoique de façon partielle, loin des images et des concepts qui naturellement déforment la réalité de Dieu. Pour la plupart d'entre nous, ce « coeur mystique » en nous est à l'état latent ou peu développé. Une fois éveillé, il nous attire constamment vers Dieu.   


  Discerner la révélation de Dieu en tout   


   La tradition monastique chrétienne a développé une approche progressive pour éveiller le coeur mystique en nous et en venir à une connaissance expérientielle de Dieu. Cette approche est la Lectio Divina, qui est l'expression latine pour désigner la lecture des Écritures Saintes. La Lectio Divina permet de discerner les diverses façons qu'une parole de la Révélation divine peut nous toucher : par les Écritures, les paroles et exemples des autres, l'art et la nature. La « lecture » faite avec l'oeil intérieur nous remplit d'une nourriture solide (lectio). Il s'agit ensuite de « ruminer » cette parole, processus par lequel le mot va de l'esprit vers le coeur (meditatio). Une fois le coeur touché et ému par cette parole de la Révélation, il s'exhale en gratitude, amour et prière (oratio). Nous en arrivons alors à un état par lequel la réalité de ce mot, et sa source même, deviennent si profondément vécues que nous nous libérons de notre dépendance sur les pensées, les images ou les émotions qui se présentent. Nous nous abîmons simplement avec abandon dans l'étreinte du Dieu vivant en nous (contemplatio). Cette dernière étape de la Lectio aboutit donc à la contemplation.  


 La prière contemplative 

 

 Dans la contemplation, l'être dans sa totalité dit « oui » aux paroles de la Révélation et à Dieu. Il s'agit de la conscience que non seulement Dieu est proche ou présent, mais qu'il est infiniment présent en nous comme Source de notre être. Selon les mots de l'écrivain spirituel contemporain Thomas Merton: « La contemplation est une simple intuition de Dieu éveillée dans l'âme par Dieu et elle nous ouvre à une mystérieuse rencontre expérientielle avec Dieu, rencontre directe mais encore obscure. » Être éveillé à la perception de cette divine présence qui nous habite est le droit de tous les chrétiens et le développement naturel de la grâce du baptême. C'est après ce désir de communion intime avec le Divin, que soupirent nos coeurs.    


 La méthode de la méditation chrétienne   

 

  La méditation n'est pas de la contemplation dans son sens le plus strict, parce que la conscience contemplative est considérée comme un don de l'Esprit Saint. Plutôt, la méditation est une préparation à la contemplation. Elle est une façon de réduire l'hyperactivité de nos vies et elle conduit ainsi vers un état plus calme et plus réceptif dans lequel nous sommes plus disposés à recevoir le don de la contemplation. Aujourd'hui, la méditation chrétienne représente un retour ainsi qu'un renouvellement des enseignements de Jean Cassien (Ve siècle), de la pratique orientale de la « Prière de Jésus », de l'ouvrage classique Le nuage d'inconnaissance (XIVe siècle) ainsi que d'autres sources. Durant les années 70, le moine bénédictin John Main commença à regrouper les différents éléments dispersés de cette tradition, y mettant un certain ordre en vue d'une utilisation simple et pratique pour l'époque contemporaine. Voici les grandes lignes de la pratique de la méditation chrétienne selon la tradition et les enseignements de John Main.    


  Les enseignements essentiels 

 

      1. Trouver un endroit calme

     
      2. S'asseoir dans une position confortable, droite, détendue mais en restant alerte. Garder les yeux légèrement clos. Restez aussi immobile que possible. Silencieusement, intérieurement, commencer à dire un simple mot. Nous vous recommandons le mot sacré « Maranatha ». Répétez-le comme ceci: MA-RA-NA-THA, en quatre syllabes égales. Pour certains, il est plus facile de répéter le mot au rythme de leur respiration calme et régulière.

     3. Ne penser ou n'imaginer rien que ce soit, d'ordre spirituel ou autrement. Lorsque des pensées ou des images viennent et retiennent l'attention, retourner doucement au mot sacré.


     4. Méditer chaque matin et chaque soir pendant 20 à 30 minutes.
 
 


 

Centre étudiant Benoît-Lacroix 
2765,ch.Côte-Sainte-Catherine, Montréal (Québec) H3T 1B5

 

 

  Téléphone : (514) 341-4817
Télécopieur : (514) 735-7879

 

courriel : info@cebl.org

           www.cebl.org  

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Oblat_sbl@hotmail.com - dans Sélecteur Principal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Oblature de l'Abbaye de Saint Benoît-du-Lac
  • Oblature de l'Abbaye de Saint Benoît-du-Lac
  • : Définir l'oblature bénédictine. celle-ci désigne le regroupement d'un groupe d'oblats et oblates à un monastère particulier. C'est ainsi que l'on parle de l'oblature de Saint-Benoît-du-Lac.
  • Contact

Rechercher